Pays d'art et d'histoire du Haut-Allier

Projet fédérateur Pierres sèches
Projet fédérateur Pierres sèches / © SMAT du Haut-Allier
Projet fédérateur Graff
Projet fédérateur Graff / © SMAT du Haut-Allier
Formation enseignants
Formation enseignants / © SMAT du Haut-Allier
Atelier archéologie CIAP
Atelier archéologie CIAP / © SMAT du Haut-Allier

Le pays du Haut-Allier occupe la bordure occidentale de l’actuel département de la Haute-Loire, s'étendant le long de l’Allier et de ses affluents.

Une occupation ancienne
Façonné par la rivière, le paysage est surtout marqué par l’activité volcanique du massif du Devès et le plateau granitique de la Margeride. Dans les vallées plus resserrées, de nombreuses terrasses témoignent des productions fruitières et viticoles qui approvisionnaient les plateaux environnants, consacrés à l’élevage. Ces milieux diversifiés ont favorisé une implantation humaine dès le Paléolithique. Durant la période gauloise, le Haut-Allier appartient à la puissante confédération Arverne, dépendance qui se perpétue lors de la conquête romaine. Maintenu dans la « cité » des arvernes qui deviendra diocèse (circonscription ecclésiastique placé sous l’autorité d’un évêque) lors de la christianisation, le Haut-Allier partage l’histoire de l’Auvergne. Si la période carolingienne voit la création éphémère du comté de Brioude, l’émergence de la féodalité entraîne la dilution des pouvoirs. Les ordres religieux, clunisiens ou casadéens à partir du 11e siècle, fixent le cadre paroissial et installent un dense réseau de prieurés.

Des troubles à la lumière
Compris dans le duché d’Auvergne détenu aux 14e et 15e siècles par les Bourbons, le Haut-Allier passe totalement sous contrôle royal en 1532 et perd son autonomie. Durant, un 16e siècle pourtant troublé par les guerres de Religion, une relative tranquillité favorise l’essor d’une bourgeoisie marchande. Les produits de l’artisanat se multiplient, les voies de communication se développent, comme la batellerie sur l’Allier. Facilement acceptée, l’abolition du régime seigneurial en 1789 se fait sans violences. La création du département de la Haute-Loire entraîne le rattachement de ce territoire au Velay, voisin souvent ignoré. Le Haut-Allier est également marqué par le panache du héros de la guerre d’indépendance américaine, le marquis de La Fayette né en 1757 au château de Chavaniac.

Les temps nouveaux
La batellerie et l’activité minière se développent durant l’époque moderne, cette dernière activité connaissant un essor important avec l’arrivée du chemin de fer au 19e siècle. Ce progrès technique entraîne progressivement l’exode rural, accéléré par l’hécatombe de 14-18. En 1944, le Mont-Mouchet devient un des hauts lieux de la Résistance, avec la constitution du deuxième maquis de France, après celui du Vercors.
Les Trente glorieuses marquent un tournant dans la vie locale avec une modernisation de la société rurale et un développement des agglomérations. Au tournant des années 1980, l’activité économique et agricole connait des reflux. Le territoire du Haut-Allier s’engage alors dans une nouvelle dynamique de développement touristique basé sur la valorisation des patrimoines.

> Découvrez le site Internet de l'Office de Tourisme Intercommunautaire des Gorges de l'Allier

Des services éducatifs et culturels

Tous les territoires labellisés Ville ou Pays d’art et d’histoire proposent des actions à l’intention du jeune public, tant en groupe scolaire ou de loisirs que dans le cadre familial. Un service éducatif est à la disposition des enseignants, de la maternelle au lycée. 

Visites, ateliers, parcours, outils pédagogiques
Les VPah favorisent une approche sensible des patrimoines qui éveille le regard et rend les enfants acteurs de leur découverte. Ces dispositifs proposent une lecture originale des territoires du point de vue de l’histoire, de l’architecture et de l’urbanisme, hier et aujourd’hui. 

Des médiateurs spécialisés
Conçues et animées par des professionnels agréés, les activités favorisent chez les jeunes une prise de conscience de la dimension historique et collective de leur cadre de vie, et les engage à réfléchir sur son devenir.

Contact

Pays d’art et d’histoire du Haut-Allier
SMAT, 42, avenue Victor Hugo
43300 Langeac
04 71 77 28 30

Aller sur le site internet Contacter ce lieu