Cabinet de curiosités

Eau

Toute implantation humaine est tributaire de la présence de l’eau. Les hommes, installés à proximité se sont employés à en tirer les bienfaits et l’énergie nécessaire à leur développement et à leur circulation mais aussi à la maîtriser. Les Villes et Pays d'art et d'histoire témoignent de la diversité des patrimoines liés à l’eau et à ces activités.

Paysages

Plaines et montagnes, villes et campagnes, les paysages des Villes et Pays d'art et d'histoire offrent une grande variété. Transformés au fil du temps par les activités humaines, aujourd’hui souvent menacés par l’urbanisation, ils font partie d’un cadre de vie dont la qualité doit être préservée.

Forme villes et territoires

Hameaux, villages, bourgs, villes, métropoles... le bâti et les territoires se transforment au cours des siècles et des événements. Les Villes et Pays d'art et d'histoire valorisent l’histoire de la configuration des territoires.

Passage et frontière

Terres de passages et de frontières, les territoires, de tout temps les territoires ont été des lieux  d’échanges économiques, commerciaux et d’influences artistiques - tout en  développant des stratégies de défense - dont témoignent de nombreux patrimoines.

Modes de vie et savoir-faire

En milieu urbain comme en milieu rural, savoir-faire, artisanat et traditions ont façonné l’identité des territoires qui se sont aussi enrichis des ressources des régions voisines.

Croyances

Qu’elles soient religieuses, philosophiques, politiques ou légendaires, les croyances sont constitutives de l’être humain et des sociétés. Temples, églises, statues, ouvrages, objets... interprètent ce patrimoine immatériel.

Arts

Arts graphiques et plastiques, littérature, musique sont autant de créations qui témoignent du patrimoine des Villes et Pays d’art et d’histoire. Attachées à un bâtiment civil ou religieux, à une collection muséale ou à des espaces ruraux ou urbains, de nombreuses créations artistiques marquent l’identité des territoires.

Cabinet de curiosités

Au-delà de la multiplicité de leurs richesses, les Villes et Pays d’art et d’histoire d’Auvergne-Rhône-Alpes ont sélectionné cinq ressources considérées comme caractéristiques de la singularité de leur territoire.
100 ressources forment ainsi un « Cabinet de curiosités ».

Tous les thèmes

La diversité des territoires et l’histoire d’Auvergne-Rhône-Alpes ont généré des patrimoines extrêmement variés : patrimoines religieux, civils, ruraux, industriels, naturels, antiques, contemporains.... Cette multiplicité de sites, de monuments, d’objets, d’œuvres des Villes et Pays d'art et d'histoire sont présentés autour de sept thématiques (eau, paysages, forme des villes et des territoires, passage et frontière, savoir-faire, croyances, arts) complétés par un Cabinet de curiosités.

Affiner ma recherche
Par lieu
Par période

La vallée du Madet, Égliseneuve-Près-Billom

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

La vallée du Madet, Égliseneuve-Près-Billom

Né sur le rebord du plateau du Livradois, à l’étang de la Gravière à Fayet-le-Château, le ruisseau du Madet dévale un vallon très escarpé et étroit pour rejoindre la Limagne et l’Angaud, aux portes de Billom. La vallée est habitée par l’homme depuis la période gallo-romaine, mais l’activité humaine s’y développe surtout dans le courant du 18e siècle et... > En savoir plus

La collègiale Saint-Cerneuf, Billom

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

La collègiale Saint-Cerneuf, Billom

L’église collégiale de chanoines depuis au moins la fin du 11e siècle. Un ensemble canonial est édifié peu après. À partir du 13e siècle, les chanoines décident de reconstruire leur église selon une nouvelle formule architecturale : le style gothique. L’édifice a ensuite été remanié à de nombreuses reprises. > En savoir plus

Les maisons à pans de bois, Billom

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

Les maisons à pans de bois, Billom

L’origine de la prospérité de la ville de Billom à partir du 15e siècle tient à la création de foires et marchés et à l’activité commerciale qui s’y développe dans des rues dédiées à chaque type de marchandise. Témoins de l’importance de la ville à cette époque, un nombre important de maisons à pans de bois et de boutiques des 15e  et 16e  siècles y sont... > En savoir plus

La culture de l’ail, Billom

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

La culture de l’ail, Billom

Introduit sur le territoire billomois au 14e siècle, l'ail a quitté les jardins pour les champs vers 1850. Cent ans plus tard, sa production connait un formidable essor, faisant ainsi de Billom la capitale de l’ail rose où production, transformation et conditionnement du produit sont réunis. Le déclin de la culture du chanvre et l’exceptionnelle adaptation de l’ail aux... > En savoir plus

Le château de Mauzun

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

Le château de Mauzun

À l’origine détenu par les comtes d’Auvergne, le fief de Mauzun est cédé en 1209 à l’église de Clermont. Soucieux de se protéger de ces mêmes comtes et de manifester le pouvoir épiscopal – et à travers lui l’hégémonie royale - l’évêque de Clermont fait bâtir vers 1230-1240 à l’emplacement de l’ancien château, une forteresse exceptionnelle par ses... > En savoir plus

Les peintures du roman de Tristan, Saint-Floret

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Les peintures du roman de Tristan, Saint-Floret

Dans la vallée de la Couze Pavin, le château de Saint-Floret conserve un remarquable décor peint illustrant le Roman de Tristan. Ce rare témoignage de la commande laïque de la fin du Moyen-Age, est aussi l’unique représentation en France de cette histoire légendaire. Il est classé monument historique depuis 1909. > En savoir plus

Le décor sculpté de l’église de Mailhat, Lamontgie

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Le décor sculpté de l’église de Mailhat, Lamontgie

Entre val d’Allier et Livradois, l’église Notre-Dame de Mailhat, dépendance de l’abbaye clunisienne de Sauxillanges, est un édifice roman réputé pour son programme décoratif sculpté. Classée monument historique en 1859, elle a fait l’objet d’une restauration extérieure en 2014. > En savoir plus

Les terres rouges du Lembron

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Les terres rouges du Lembron

Entre Cézallier et val d’Allier, les terres rouges du Lembron sont héritées d’un lointain climat tropical. Au cœur de l’Auvergne, elles donnent le ton d’une partition paysagère aux accents méridionaux. Les formations géologiques les plus étonnantes s’observent dans la vallée des Saints et le cirque des Mottes. Ce site de 27 hectares est labellisé Espace Naturel... > En savoir plus

Les peintures murales, Château de Villeneuve-Lembron

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Les peintures murales, Château de Villeneuve-Lembron

Dominant la plaine du Lembron, le château de Villeneuve conserve un remarquable ensemble de décors peints des 16e et 17e siècles. Imaginaire médiéval et inspiration Renaissance nourrie de mythologie antique se déploient sur les murs des galeries, salles et écuries du château. Propriété de l’Etat classée monument historique depuis 1926, le château accueille le public à... > En savoir plus

Le village troglodyte, Perrier

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Le village troglodyte, Perrier

L’Auvergne est riche en patrimoine troglodytique. Dans le val d’Allier, la nature tendre des sols a permis aux hommes d’aménager des villages creusés. Sur le coteau sud de Perrier, dominant la vallée de la Couze Pavin, le village des Roches est habité dès le Moyen-Age. > En savoir plus

L’améthyste d’Auvergne

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

L’améthyste d’Auvergne

Au bord du Livradois entre Issoire et Brioude, l’exploitation de filons d’améthyste remonte aux 17e et 18e siècles, période où elle attire l’attention de marchands étrangers et d’amateurs éclairés. L’améthyste d’Auvergne est au début du 20e siècle le fleuron des pierres fines d’Auvergne et fournit la joaillerie française. Aujourd’hui la Maison de... > En savoir plus

Le quartier Villars, Moulins

La Ville d’art et d’histoire de Moulins

Le quartier Villars, Moulins

La caserne est édifiée à partir de 1767 pour abriter un régiment de dragons de cavalerie, dans le cadre de la réforme des armées mettant fin à l’hébergement des soldats chez l'habitant, source de nombreux désordres. > En savoir plus