Les ressources en lien avec le terme "monument historique"

La collègiale Saint-Cerneuf, Billom

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

La collègiale Saint-Cerneuf, Billom

L’église collégiale de chanoines depuis au moins la fin du 11e siècle. Un ensemble canonial est édifié peu après. À partir du 13e siècle, les chanoines décident de reconstruire leur église selon une nouvelle formule architecturale : le style gothique. L’édifice a ensuite été remanié à de nombreuses reprises. > En savoir plus

Les maisons à pans de bois, Billom

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

Les maisons à pans de bois, Billom

L’origine de la prospérité de la ville de Billom à partir du 15e siècle tient à la création de foires et marchés et à l’activité commerciale qui s’y développe dans des rues dédiées à chaque type de marchandise. Témoins de l’importance de la ville à cette époque, un nombre important de maisons à pans de bois et de boutiques des 15e  et 16e  siècles y sont... > En savoir plus

Les Jésuites à Billom

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

Les Jésuites à Billom

Déjà au Moyen Age, Billom apparaissait comme une ville d'enseignement réputée, avec son école annexée à la collégiale Saint-Cerneuf. Au moment de la Contre-Réforme, de nombreux ordres et confréries s'implantèrent à Billom : Capucins, Bénédictines et Visitandines.... Mais l’histoire de la ville est surtout marquée par la fondation en 1555 par l'évêque Guillaume... > En savoir plus

Le prieuré de Saint-Dier

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

Le prieuré de Saint-Dier

Le bourg de Saint-Dier se développe dans un sillon creusé par le ruisseau du Miodet. Il accueille dans le milieu du 11e  siècle un des premiers prieurés fondés par l’abbaye de la Chaise-Dieu. Par la suite, grâce à de nombreuses donations et legs, il devient l'un des plus importants sites casadéens. C'est aujourd'hui l'un des rares prieurés fortifiés à avoir conservé un... > En savoir plus

Le château de Mauzun

Le pays d'art et d'histoire de Billom Saint-Dier

Le château de Mauzun

À l’origine détenu par les comtes d’Auvergne, le fief de Mauzun est cédé en 1209 à l’église de Clermont. Soucieux de se protéger de ces mêmes comtes et de manifester le pouvoir épiscopal – et à travers lui l’hégémonie royale - l’évêque de Clermont fait bâtir vers 1230-1240 à l’emplacement de l’ancien château, une forteresse exceptionnelle par ses... > En savoir plus

Les peintures du roman de Tristan, Saint-Floret

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Les peintures du roman de Tristan, Saint-Floret

Dans la vallée de la Couze Pavin, le château de Saint-Floret conserve un remarquable décor peint illustrant le Roman de Tristan. Ce rare témoignage de la commande laïque de la fin du Moyen-Age, est aussi l’unique représentation en France de cette histoire légendaire. Il est classé monument historique depuis 1909. > En savoir plus

Le décor sculpté de l’église de Mailhat, Lamontgie

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Le décor sculpté de l’église de Mailhat, Lamontgie

Entre val d’Allier et Livradois, l’église Notre-Dame de Mailhat, dépendance de l’abbaye clunisienne de Sauxillanges, est un édifice roman réputé pour son programme décoratif sculpté. Classée monument historique en 1859, elle a fait l’objet d’une restauration extérieure en 2014. > En savoir plus

Les peintures murales, Château de Villeneuve-Lembron

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Les peintures murales, Château de Villeneuve-Lembron

Dominant la plaine du Lembron, le château de Villeneuve conserve un remarquable ensemble de décors peints des 16e et 17e siècles. Imaginaire médiéval et inspiration Renaissance nourrie de mythologie antique se déploient sur les murs des galeries, salles et écuries du château. Propriété de l’Etat classée monument historique depuis 1926, le château accueille le public à... > En savoir plus

Le village troglodyte, Perrier

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Le village troglodyte, Perrier

L’Auvergne est riche en patrimoine troglodytique. Dans le val d’Allier, la nature tendre des sols a permis aux hommes d’aménager des villages creusés. Sur le coteau sud de Perrier, dominant la vallée de la Couze Pavin, le village des Roches est habité dès le Moyen-Age. > En savoir plus

Le prieuré clunisien de Sauxillanges

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

Le prieuré clunisien de Sauxillanges

L’abbaye de Cluny entretient avec l’Auvergne des liens privilégiés. En témoigne, dès le 10e siècle, l’essor du prieuré de Sauxillanges, connu par son cartulaire, son prestigieux statut de « fille de Cluny » et ses liens avec Pierre le Vénérable. Sauxillanges conserve l’empreinte du périmètre du monastère et du bourg monastique. Trois églises et une partie du... > En savoir plus

L’arkose de Montpeyroux

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

L’arkose de Montpeyroux

Entre vallée de l’Allier et Limagne du sud, Montpeyroux, le « mont pierreux », porte bien son nom. Le promontoire et le village tirent leur réputation de la pierre extraite ici pour construire les villages alentours et, dès l’époque romane, églises et tours seigneuriales. > En savoir plus

L’abbaye cistercienne de Mégemont, Chassagne

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

L’abbaye cistercienne de Mégemont, Chassagne

En 1206, le comte Dauphin d’Auvergne fonde une abbaye cistercienne de femmes à Mégemont. En 1791, elle est vendue comme bien national et convertie en dépendance agricole, jusqu’à son rachat par la commune. Impulsée dans un cadre associatif, la sauvegarde de l’édifice débute en 1995 par son classement au titre des monuments historiques. > En savoir plus

L’abbatiale Saint-Austremoine, Issoire

Le Pays d'art et d'histoire d'Issoire

L’abbatiale Saint-Austremoine, Issoire

Classée depuis 1840, l’abbatiale d’Issoire est considérée comme l’une des églises majeures de l’architecture romane auvergnate. Elle se singularise par l’ampleur de ses proportions, la plénitude de son chevet et la richesse de son décor. > En savoir plus

Le quartier Villars, Moulins

La Ville d’art et d’histoire de Moulins

Le quartier Villars, Moulins

La caserne est édifiée à partir de 1767 pour abriter un régiment de dragons de cavalerie, dans le cadre de la réforme des armées mettant fin à l’hébergement des soldats chez l'habitant, source de nombreux désordres. > En savoir plus