Pays d'art et d'histoire du Saint-Flour

Découverte ethnobotanique
Découverte ethnobotanique / © Pah du Pays de Saint-Flour
Visite guidée d’un village
Visite guidée d’un village / © Pah du Pays de Saint-Flour
Formation de lycéens à la restauration du patrimoine
Formation de lycéens à la restauration du patrimoine / © Pah du Pays de Saint-Flour
Visite guidée exposition photos en plein air
Visite guidée exposition photos en plein air / © Pah du Pays de Saint-Flour
Rando aquarelle
Rando aquarelle / © Pah du Pays de Saint-Flour
Découverte des mégalithes
Découverte des mégalithes / © Pah du Pays de Saint-Flour
Atelier taille de pierre
Atelier taille de pierre / © Pah du Pays de Saint-Flour
Exposition sur les Poilus 14-18
Exposition sur les Poilus 14-18 / © Pah du Pays de Saint-Flour
Découverte exposition FRAC 2015
Découverte exposition FRAC 2015 / © Pah du Pays de Saint-Flour
Atelier sérigraphie
Atelier sérigraphie / © Pah du Pays de Saint-Flour
Visite guidée des remparts de Saint-Flour
Visite guidée des remparts de Saint-Flour / © H. Vidal – Office de tourisme des Pays de Saint-Flour.
Stage photos
Stage photos / © Pah du Pays de Saint-Flour
Atelier laine
Atelier laine / © Pah du Pays de Saint-Flour
Pièce de théâtre Nuit des Musées
Pièce de théâtre Nuit des Musées / © Pah du Pays de Saint-Flour
Visite théâtralisée en nocturne
Visite théâtralisée en nocturne / © H. Vidal – Office de tourisme des Pays de Saint-Flour.

Le Pays d’art et d’histoire du Saint-Flour se déploie à l’est du Plomb du Cantal, qui appartient au plus grand volcan d’Europe, le massif cantalien. Il est délimité à l’ouest par le vaste plateau basaltique de la Planèze, le massif granitique de la Margeride à l’est, et les gorges de la Truyère au sud. Saint-Flour, capitale historique de la Haute-Auvergne se positionne comme le pôle urbain.

Une mosaïque de paysages
Au regard des sommets volcaniques, les terres d’altitude du Pays de Saint-Flour peuvent apparaître assez plates et uniformes. Elles sont en réalité plus contrastées qu’il n’y paraît.
Depuis la vallée glaciaire de l’Épie jusqu’au col de Prat-de-Bouc, les paysages sont très ouverts et offrent sur le Plomb du Cantal des vues spectaculaires. On y découvre des burons issus de l’activité d’élevage qui s’y développe.
La Planèze de Saint-Flour, vaste plateau basaltique situé au pied des monts du Cantal, livre par ses paysages infinis battus par les vents, des images d’une beauté sauvage. Mais son caractère mystérieux lui vient surtout de la présence d’une des plus fortes concentrations de mégalithes d’Auvergne.
Au sud du territoire, la vallée de la Truyère s’affirme par ses pentes fortes, boisées, quasi-inaccessibles et inhabitées. Des ouvrages d’art imposants, comme le viaduc de Garabit, ont du être construits pour franchir ces gorges.
Enfin, la Margeride avec ses hauts plateaux hérissés de granit et ses vallons parsemés de pins sylvestres et de  landes, est une terre de légendes, avec la Bête du Gévaudan,  et de Résistance avec le Maquis du Mont-Mouchet et de la Truyère.

Saint-Flour, cité épiscopale
Posée sur un éperon rocheux volcanique qui lui constitue un véritable rempart naturel, Saint-Flour découpe dans le paysage sa silhouette saisissante de place forte imprenable. Mais la ville est surtout une cité religieuse, qui s’est développée à partir de la dévotion au tombeau de Florus, évangélisateur du 5e siècle. Mais la ville ne s’est vraiment développée qu’à partir des environs de l’an Mil, avec la construction d’un prieuré bénédictin et de remparts. Lorsqu’en 1317, elle devient le siège d’un nouveau diocèse, elle acquiert le statut de capitale religieuse. Elle se dote au siècle suivant d’une cathédrale, dont les tours massives et l’austère couleur basaltique évoquent l’architecture militaire. D’autres édifices religieux marquent la ville, comme la collégiale Notre-Dame, de style gothique flamboyant, ou encore l’ancien couvent des Jacobins qui témoigne du passage d’un axe secondaire du chemin de Compostelle.

L’expression contemporaine au cœur du territoire
Saint-Flour s’est ouverte, depuis plusieurs années, à l’expression artistique contemporaine. Dans le cadre de la biennale Chemin d’art, la ville sert d’atelier à ciel ouvert à de jeunes artistes pour des créations inspirées  de l’histoire et de l’esprit des lieux. Cette démarche est aussi présente dans l’ancienne collégiale Notre-Dame devenue Halle aux Bleds avec la création des vitraux et de mobiliers contemporains

> Découvrir le site de l'Office de Tourisme des Pays de Saint-Flour

Des services éducatifs et culturels

Tous les territoires labellisés Ville ou Pays d’art et d’histoire proposent des actions à l’intention du jeune public, tant en groupe scolaire ou de loisirs que dans le cadre familial. Un service éducatif est à la disposition des enseignants, de la maternelle au lycée. 

Visites, ateliers, parcours, outils pédagogiques
Les VPah favorisent une approche sensible des patrimoines qui éveille le regard et rend les enfants acteurs de leur découverte. Ces dispositifs proposent une lecture originale des territoires du point de vue de l’histoire, de l’architecture et de l’urbanisme, hier et aujourd’hui. 

Des médiateurs spécialisés
Conçues et animées par des professionnels agréés, les activités favorisent chez les jeunes une prise de conscience de la dimension historique et collective de leur cadre de vie, et les engage à réfléchir sur son devenir.

Contact

Pays d’art et d’histoire
Saint-Flour Communauté
17 bis place d’Armes
15100 Saint-Flour
04 71 60 56 88

Aller sur le site internet Contacter ce lieu
À télécharger : Visites et animations, 2016